Limited availability due to high demand. Please see our Stock Availability page for more information.

Digestion

Les vers sont de véritables machines à manger. Les vers de compost peuvent ingurgiter chaque jour l'équivalent de leur propre poids en légumes en décomposition (les épluchures de votre cuisine par exemple). Pour un humain, cela reviendrait à manger un sac de patates pourries par jour... Miam !

Worms can eat almost their own weight in vegetables...

Au quotidien, les vers peuvent manger l'équivalent de leur poids en légumes en décomposition...



Manger

Ce qui s'approche le plus d'une langue chez le ver est son prostomium, qui lui permet d'ouvrir les fissures dans les aliments pourris. Le ver s'introduit alors dans ces fissures la bouche grande ouverte et, à la manière d'un aspirateur, avale toutes les délicieuses petites friandises qu'il trouve à l'intérieur.


Mâcher

Comme les vers n'ont pas de dents, ils doivent écraser leur nourriture en même temps qu'ils l'avalent, pour éviter l'indigestion. Tout comme les poules, les vers stockent leur nourriture dans leur jabot. La nourriture glisse alors dans leur gésier où elle est broyée grâce au gravier que les vers picorent en mangeant.


Digestion et déjections

Une fois que la nourriture a été moulue par le gésier, elle passe dans les intestins. Là, les sucs digestifs contiennent des produits chimiques et des enzymes qui permettent d'extraire les éléments nutritifs dont les vers ont besoin pour vivre et se développer. Les sucs libèrent également les composés chimiques qui font pousser les plantes. Ces derniers traversent ensuite le ver et sortent par l'anus sous la forme de turricules, très efficaces pour les plantes dans le compost. Des études ont d'ailleurs montré que l'utilisation d'un vermicompost à la place d'un compost ordinaire donnait 36% de meilleures récoltes lors de la première année.

Photos des clients

Commentaires Leave a comment

Il n'y a pas de commentaire