Variétés de perruches ondulées

Une tache colorée aléatoire ne donne pas une variété ! Pour recevoir cette qualification, le motif de plumes particulier, ou la couleur des marques, doit être décidé par les gènes et doit pouvoir être transmis à la génération suivante.

Les marques des perruches diffèrent du standard vert/jaune et les types bleu/blanc se divisent en deux grandes catégories : opaline et perlée.

Perruches opalines

C'est la variante la plus répandue. Les perruches ondulées appartenant à cette mutation ont moins d'ondulations sur la tête, les épaules et le dos que les oiseaux standard, voire n'en avoir aucune. La couleur générale du corps est également présente sur les plumes des ailes des oiseaux de mutation opaline (un oiseau vert/jaune normal a les ailes noires et jaunes, mais chez les opalines, celles-ci sont noires et vertes, ou un oiseau de type bleu/blanc arbore normalement des ailes noires et blanches, mais avec cette variante celles-ci seront bleues et blanches). Les perruches opalines ont tendance à avoir une teinte plus pastel.


opaline budgies
Perruches ondulées opalines

Perruches perlées

Le motif des ailes et les spots sur la gorge de ces oiseaux sont très caractéristiques. La plupart des perruches ondulées ont les ailes noires aux extrémités de la couleur sous-jacente de leur corps (jaune ou blanche), mais chez les perruches de mutation perlée, ces couleurs sont inversées : des ailes jaunes aux bords noirs, par exemple. Elles ont également moins de tâches sur la gorge que les oiseaux standard, parfois même aucune. Celles qu'elles arborent ressemblent généralement à de minuscules cibles, avec un point blanc au centre. Les perruches porteuses de deux gènes de la mutation perlée sont en majorité d'une seule couleur dominante, jaune ou blanche, parfois avec quelques dégradés des autres nuances recouvrant le plumage.


spangle budgie
Une perruche perlée

Perruches masque jaune et masque doré australien

Les masques jaunes compliquent encore plus la distinction bleu/blanc ou jeune/vert. Il existe des oiseaux du type bleu avec des masques jaunes, plutôt que blanc. Sous l'appellation peu inspirée Masque Jaune I, le jaune est limité à la face, aux bords des ailes et à la queue, descendant un peu plus sur la poitrine bleue, la rendant légèrement verte.

Masque Jaune II est un jaune plus vif, où le jaune est répandu sur plus de surface du corps qui donne à la perruche une couleur turquoise, avec quelques zones ayant gardé leur bleu d'origine. De tels oiseaux conservent néanmoins des taches auriculaires bleues.


yellowface blue budgie
Perruche Masque Jaune

Les perruches au masque doré australien ont des faces d'un jaune vif et beaucoup de jaune et vert qui en font encore un oiseau « bleu ».

Perruches pennes claires

Celles-ci viennent en deux types différents : la Texas et la Easley (ou Dentelée). Elles sont soit blanches ou jaunes, avec les ondulations noires sur les ailes, mais des rémiges primaires d'un gris pâle. Elles ont également des nuances de couleur, relatives à leur ascendance (vert, bleu ou gris). La Texas a plus de couleur sur le corps et les taches auriculaires violettes, tandis que la Easley a une couleur beaucoup plus divisée en deux tons et avec taches auriculaires gris-argenté.

Types de perruches anglaises

La perruche anglaise est mondialement reconnue. Il s'agit du type le plus courant pour les perruches d'exposition, ce qui fait qu'elles sont d'ailleurs parfois appelées « Perruches de concours ». Beaucoup plus grandes que leurs cousines sauvages, leurs plumes de tête, plus touffues, leur donnent l'air plus étoffées et se gonflent parfois à tel point qu'elles dissimulent entièrement le bec de l'oiseau. Elles peuvent aussi parfois présenter des taches supplémentaires sur la gorge.

Les perruches anglaises sont généralement dociles, plutôt faciles à apprivoiser et à manipuler. Elles ont l'air de rechercher le contact humain plus que leurs alter ego plus sauvages et n'useront jamais de leur bec avec agressivité. Cela vient de la reproduction sélective ayant conduit à la création de cet oiseau de compétition. En effet, des spécimens sauvages, paniqués ou agressifs ne risquent pas d'impressionner les juges.


English budgie types
Les perruches anglaises ou de concours se déclinent dans de nombreuses couleurs

Si vous avez uniquement possédé des perruches anglaises, vous n'aurez sans doute pas remarqué, mais elles sont bien plus calmes que les types plus petits. Elles ont une voix moins perçante, elles ont moins de « crises de hurlements » et sont plus calmes, contrairement aux perruches plus petites qui passent leur temps à piailler et à jaboter.

Types de perruches huppées

La pousse excessive de plumes sur la tête est l'un des traits caractéristiques des perruches « anglaises » reproduites pour les concours. Certaines variétés possèdent des touffes et huppes qui dissimulent entièrement leurs faces, créant parfois un étrange effet de « tête de fleur ». Cependant, contrairement à certains animaux (comme les chiens, par exemple), même les perruches les plus grosses, les plus emplumées et les plus duveteuses ne souffrent d'aucun problème de santé ou de gêne résultant directement de cette apparence extravagante (sauf si la mutation résulte d'un syndrome connu, comme les pauvres perruches « plumeaux » dotées d'ailes chétives et d'un plumage poussant continuellement et dans tous les sens).

Les huppes ne sont pas uniquement limitées aux perruches anglaises. Comme d'autres mutations génétiques, il s'agit d'une occurrence naturelle qui apparaît également dans les élevages domestiques. Les huppes sont formées par un groupe de plumes qui poussent dans le mauvais sens et se recourbent vers l'extérieur, comme un explosion de cheveux en bataille, au lieu de pousser correctement et près du corps.

Il existe trois formes basiques pour les huppes de perruches : droite, demi-circulaire ou circulaire. La huppe droite donne à la perruche un air de calopstitte, tandis que les huppes circulaires ressemblent plus à une permanente hasardeuse.

La même mutation peut faire pousser les plumes de façon désordonnée sur d'autres parties du corps de la perruche et dans certains cas extrêmes, on dirait des plumes tombées qu'on aurait recollé sur la perruche n'importe comment. On parle dans tous les cas de perruches ondulées huppées.


frilled budgie
Une perruches huppée

Types de perruches rares

De temps en temps, une nouvelle variété potentielle de perruches ondulées émerge du fond génétique. La plus récente est la mutation Blackface, un oiseau aux couleurs foncées avec un masque « chargé » en ondulations noires recouvrant toute la tête et plus, comme un zèbre réincarné en oiseaux. Cette dernière est apparue aux Pays-Bas dans les années 1990, avant de disparaître à nouveau suite à la décimation de tous les spécimens à cause d'une maladie (l'un des dangers d'isoler une nouvelle variété dans les volières d'un seul éleveur) ; Il ne fait aucun doute que la mutation réapparaîtra un jour et la perruche Blackface reviendra parmi nous, peut-être avec un nom plus inspiré cette fois-ci !

Une autre rareté qui survient brièvement de temps en temps est la mutation Browning, membre des « perruches brunes » dont les taches sont brunes sur un corps de couleur normale.

Ces deux variétés n'ont pas encore réussi à s'établir en tant que nouveaux types ou variétés à part entière, mais sont des exemples de la diversité et de la résistance du fonds génétique des perruches ondulées. Même si elles ont disparu, pour l'instant, elles resurgiront sans doute à un moment donné.

D'autres raretés incluent le « Faded », une mutation au plumage légèrement gris comme mentionné dans la section sur les perruches grises, mais l'effet de gris est un peu différent.

Les perruches anthracite ont le corps et les taches auriculaires d'un gris foncé, avec des dessins noirs habituels sur les ailes ainsi que de longues rectrices noires, comme si quelqu'un avait utilisé un filtre monochrome sur le plumage normal. La mutation qui crée cette forme est très rare et la variété actuelle est apparue en Allemagne dans les années 90. Certains experts pensent qu'une variété des débuts du XXe siècle aujourd'hui disparue, le gris anglais, était génétiquement identique à l'anthracite.

La mutation Saddleback ressemble de prime abord à la perruche opaline (voir ci-dessus). Cependant, les marques sur la tête de l'oiseau sont grises et non noires et les ondulations sont moins marquées entre la base des ailes, ressemblant plus à des taches de couleur. Les marques généralement noires sur les ailes sont également grises et deviennent plus foncées le long de l'aile. Les perruches Saddleback se différencient également des perruches opaline par le manque d'effet de couleurs inversées.

Produits associés

Photos des clients

Commentaires

Il n'y a pas de commentaire

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter !

Fermer

Inscrivez-vous pour recevoir nos news, être averti des concours et des offres spéciales et bien plus encore ! C'est gratuit !