L'histoire du chien

Cela va vous paraître incroyable : en Angleterre, des sites archéologiques qui ont plus de 500 000 ans portent des traces qui semblent suggérer qu'il existait déjà un lien très fort entre les prédécesseurs de l'homme et du chien. L'Homo heidelbergensis, dont l'homme de Néandertal et l'homme moderne entraînait déjà les loups à chasser et à les protéger des lions, des hyènes et des ours qui erraient sur leurs terres. En échange, les loups recevaient un repas, un abri et une charentaise à machouiller. C'est ainsi que la relation symbiotique entre l'homme et le chien a commencé.

Domestication

À l'âge de pierre, l'homme de Néandertal fit d'une pierre deux coups en apprenant à s'amuser tout en entraînant les loups à chasser et à monter la garde. Il sélectionnait ses loups avec le plus grand soin pour obtenir des petits plus intelligents et moins agressifs. Cette sélection artificielle finit par donner l'animal que nous appelons aujourd'hui le chien.

A wild Wolf
Un loup sauvage

Au début de l'âge du bronze (à environ 3 000 av. J.-C.), il existait déjà cinq types de chiens différents: les chiens de berger, les chiens d'arrêt, les chiens-loups, les lévriers et les mastiffs.


Les Romains

Les Romains furent les premiers à posséder des chiens en tant qu'animaux domestiques. La relation entre les hommes et les chiens devint si forte que les Romains commencèrent à emmener leurs chiens dans toute l'Europe pour se battre avec eux. Au gré de leurs visites dans différents pays, les Romains récupéraient des chiens de toutes sortes de races qu'ils ramenaient ensuite en Angleterre.


A close up of a bloodhound incredible stern face
Gros plan d'un limier et de sa mine incroyablement austère.

Tout ce qui rencontre du succès finit par devenir passé de mode. Ainsi, peu de temps après la chute de l'Empire romain, l'intérêt pour l'élevage et le dressage des chiens commença à diminuer et cela entraîna de nombreux accouplements non contrôlés. Des bâtards dont personne ne voulaient se mirent à errer dans les rues. Cependant, des moines audacieux décidèrent d'élever des chiens de pure race (notamment des limiers) pour les vendre aux personnes riches. Ils attachaient de lourds blocs autour du cou des chiens croisés pour les empêcher de se reproduire avec les chiens des riches.


A Roman Mosaic
Une mosaïque romaine

Les croisades

Les rats représentaient un réel problème durant les croisades; pour éviter la prolifération des maladies, les paysans développèrent une race de petits chiens fougueux destinés à poursuivre et tuer ces nuisibles. Les chiens devaient être suffisamment petits pour passer dans les trous et assez courageux pour courir après ces petits animaux agressifs. Ces chiens s'appellent aujourd'hui des terriers, des chiens de chasse ou des épagneuls.


A Jack Russell ratting in the woods
Un Jack Russell en train de fouiner dans un bois.

Le Moyen Age

La chasse a été popularisée en tant que sport au Moyen Age, ce qui conduisit certaines races à être standardisées à cette période. Le lévrier, le dogue allemand et le mastiff étaient désormais des races facilement identifiables. D'autres races, comme le bouledogue, furent aussi développées pour participer aux combats de taureaux et aux combats de chiens.


A_beautiful_dark_coated_male_Great_Dane
Un splendide dogue allemand mâle à la robe noire.

Le Moyen Age fut une véritable époque de richesse et de pouvoir. Les rois, les nobles, les membres du clergé et les filles en vue jouaient la surenchère en achetant à leurs chiens des colliers extravagants faits de cuir et de luxueux velours et décorés d'or et de bijoux.


An elegant white Pomeranian dog
Un élégant sptiz nain blanc.

Lors des combats, les chiens comme les dogues allemands et les mastiffs étaient équipés de colliers à pic pour intimider l'adversaire et recevaient même parfois leur propre armure pour se protéger sur le champ de bataille.


La Renaissance

À la Renaissance, les nobles furent séduits par l'idée d'avoir un chien comme compagnons. Les monarques commencèrent à faire s'accoupler leurs chiens préférés, ce qui donna naissance à de nombreuses nouvelles races, notamment le King Charles Spaniel, nommé ainsi par le roi français Charles X. Néanmoins, après la Révolution française, les chiens de races devinrent moins populaires, laissant place aux chiens de chasse qui faisaient le bonheur des paysans qui pouvaient désormais chasser plus librement.


A Renaissance Fountain
Une fontaine de la Renaissance.

La toute première exposition canine

La première exposition canine officielle se tint en Angleterre en 1859. Il s'agissait d'un événement caritatif organisés par des aristocrates. Cette manifestation réunit une immense communauté internationale d'amoureux des chiens et permit d'assurer la longévité de la plupart des chiens pures races de l'éopque.


A beautiful Irish Setter at a show competition
Un magnifique setter irlandais participant à un concours.

Les gens n'étant plus intéressés par les chiens pures races que possédaient les classes les plus aisées, de nombreuses nouvelles races virent le jour au XIXème siècle. Comme auparavant, les nouvelles races étaient pensées dans des buts spécifiques, particulièrement pour aider à l'agriculture et au travail à la ferme.



Produits associés

Photos des clients

Commentaires

Il n'y a pas de commentaire

Laisser un commentaire

Abonnez-vous a notre newsletter!

Fermer

Inscrivez-vous pour recevoir nos news, être averti des concours ou des offres spéciales et bien plus encore ! C'est gratuit !