Laissez-nous vous rafraichir la mémoire...

Les premiers lapins sauvages d'Europe vivaient il y a 4000 ans dans la zone colorée en rouge sur la carte ci-contre, connue à l'époque sous le nom d'Ibérie. D'ailleurs, les marchands phéniciens avaient surnommé une partie de cette région, "I-shephan-im", qui signifie "terre des lapins". Par la suite, ce nom est devenu "Hispania" pour enfin donner le mot "Espagne" que nous utilisons aujourd'hui. Le nom scientifique des lapins, "Oryctolagus cuniculus", a l'air plus compliqué qu'il ne l'est ; il signifie simplement "animal semblable à un lièvre qui creuse des galeries".

Les lapins menaient la belle vie avant que les Romains n'arrivent en Espagne durant la Deuxième Guerre punique, au IIème siècle av. J.-C.. Pour leur plus grand malheur, les Romains ont très vite compris qu'il serait intelligent de les élever et ont développé une pratique connue aujourd'hui sous le nom de cuniculture. A l'origine, les lapins étaient enfermés dans des zones broussailleuses grillagées mais, recourant à l'un des tous premiers plans d'évasion au monde, ils s'échappaient en creusant des tunnels ! Cela ne prit pas longtemps avant que chaque enclos de lapins ne se retrouve aussi bien gardés que le palais de l'empereur. De là à dire que cette utilisation peu judicieuse des centurions a joué un petit rôle dans la chute de l'Empire Romain, il n'y a qu'un pas...

Le développement des relations commerciales entre différents pays, par les voies maritimes et terrestres, ont permis d'introduire les lapins sur tous les continents, à l'exception de l'Antarctique. A cette époque, les hommes commençaient à devenir d'excellents agriculteurs, et, plus ils transformaient les terres en champs cultivés, plus ils offraient, sans le savoir, un habitat idéal aux lapins. Ces conditions de vie parfaites associées à la célèbre capacité des lapins à se reproduire à la vitesse de l'éclair ont permis à ces animaux de s'établir rapidement partout où ils se retrouvaient introduits.

Les lapins seraient devenus des animaux domestiques lorsque les moines médiévaux ont commencé à les élever en cage pour les manger. Les fœtus, appelés laurices, n'étaient pas considérés comme de la viande et pouvaient donc être consommés pendant le Carême. Les moines, qui étaient des êtres appliqués, ne mirent pas longtemps à sélectionner et reproduire eux-mêmes leurs lapins pour obtenir de nouvelles couleurs de fourrure.

Avec la révolution industrielle, beaucoup de personnes quittèrent la campagne pour s'installer à la ville, en emportant leurs lapins. Un couple de lapins pouvant produire jusqu'à 90kg de viande par an, il s'agissait-là d'une importante source de nourriture. Le XIXème siècle marqua cependant un tournant dans la vie des lapins puisque les Victoriens commencèrent à s'intéresser aux expositions et aux concours. Depuis lors, les lapins ne sont presque plus consommés au Royaume-Uni, bien qu'ils restent une viande appréciée dans de nombreux pays.

(La première peinture connue représentant un lapin, réalisée en 1530 par Titien et intitulée La Vierge au lapin.)

Produits associés

Photos des clients

Commentaires

Il n'y a pas de commentaire

Laisser un commentaire

Abonnez-vous a notre newsletter!

Fermer

Inscrivez-vous pour recevoir nos news, être averti des concours ou des offres spéciales et bien plus encore ! C'est gratuit !